Le Calendrier Politique des Missions Apollo

Le président Nixon est arrivé au pouvoir en janvier 1969 avec la promesse électorale de mettre fin à la guerre au Vietnam. Un peu comme Obama, des décennies plus tard, promettait d’arrêter les guerres inutiles en Irak et Afghanistan.

Nixon faisait des promesses qu’il n’avait nullement l’intention de tenir. Les guerres appartiennent au complexe militaro-industriel et le président US ne peut que signer et pousser le Congres à accorder les budgets. L’agenda de Nixon comportait exactement l’opposé de ce qu’il promettait : plus de guerre et plus d’escalade au Vietnam.

A ce moment, il faut quelque chose d’important pour réunir les Américains derrière un seul homme et faire vibrer leur fibre patriotique. A cette époque, beaucoup de gens avaient accès à la télévision. Les télés étaient de gros meubles en bois avec un petit écran bombé et un bouton rotatif sur le coté. L’image était en noir et blanc et les news étaient déclamées comme dans une pièce de théâtre en Latin.

Le 14 juillet 1969, la justice reconnait le statut d’objecteur de conscience à Francis Reitemeyer. Ce dernier a reçu un entrainement en torture et assassinat dans le cadre de l’Opération Phoenix menée par la CIA. Les détails s’étalent dans tous les journaux et le mouvement pacifiste est chaud à l’extrême.

Le 16 juillet 1969, Apollo 11 décolle et toute la nation est emportée vers la lune. L’humanité est en train de faire un pas de géant, il y a pas le temps de penser aux exactions commises au nom de la liberté. Quatre jours plus tard, les astronautes atterrissent sur la lune et émettent l’évènement en direct. Une image floue montre des gens marcher sur la lune après avoir débarqué d’un module qui semble être fabriqué en papier, tubes en alu, couvertures de survie et trompettes de vélo.

 

 Papier, tubes en alu, couvertures de survie et trompettes de vélo…

On oublie un peu la guerre du Vietnam mais pas longtemps…

Le 12 novembre 1969, Seymour Hersh, reporter indépendant, publie l’histoire du massacre de My Lai au Vietnam. Plus de 500 civils, surtout des femmes et de bébés, sont massacrés par les soldats US. Beaucoup de femmes sont violées avant d’être tuées et les corps sont mutilés dans une véritable orgie de sang et de meurtre. Nixon fait le coup de la lune encore. Le 14 novembre 1969, Apollo 12 décolle pour une autre mission vers la lune transportant trois nouveaux astronautes. La mission a un retour triomphal le 24 novembre.

 

My Lai, Vietnam, plus de 500 civils, surtout des femmes et de bébés, sont massacrés par les soldats US

Le 18 mars 1970, la CIA dépose le roi du Cambodge et met son premier ministre, Lon Nol, à sa place. L’administration Nixon reconnait immédiatement le nouveau gouvernement. Le 29 avril, l’armée US envahit le Cambodge.  Le candidat de la paix, Nixon, est à la Maison Blanche depuis moins d’un an et l’escalade militaire est sur tous les fronts.

Le 11 avril, la NASA fait partir Apollo 13. Rien qu’au nom, on sait qu’un truc bien chiatique va se passer. Alors qu’ils sont à 320’000 km de la terre (de nos jours, l’ISS ou les navettes orbitent à 400 km), un réservoir d’oxygène explose. L’Amérique entière est accrochée à la télé pour suivre les aventures de ses chevaliers de l’espace. Nixon n’allait pas les refroidir pour faire plus vrai. Ils apparaissent tous saints et saufs à bord du navire Iwo Jima dont le nom rappelle la glorieuse bataille inscrite dans l’imaginaire de tout Américain qui se respecte.

Fin de la bataille d’Iwo Jima le 26 mars 1945. Image historique

Fin 1970, novembre, le procès du massacre de My Lai commence. Janvier 1971, Apollo 14 est lancée. Les gars arrivent sur la lune et reviennent sans le moindre souci le 9 février.

Le New York Times commence à publier des articles révélant les horreurs du Vietnam et révèle les doctrines et pratiques officielles. La justice tente de l’en empêcher mais en juillet les publications reprennent de plus belle. Le 26 juillet 1971, une nouvelle fusée part pour la lune. C’est Apollo 15. Cependant, ça commence à devenir ennuyeux pour le public alors un nouveau élément est introduit : sans changer la taille du module lunaire, les astronautes ont maintenant une voiture électrique. A coté du module lunaire, la voiture est énorme, mais la NASA insiste qu’elle peut se plier et rentrer dedans sans problèmes. Le 7 aout ils sont de retour.

Le 30 mars 1972, les troupes du Nord Vietnam lancent une offensive massive et arrivent dans la province de Quang Tri démentant tous les discours officiels US selon lesquels la victoire était acquise. Le 16 avril, une fusée part pour la lune et occupe les américains qui réservent un accueil triomphal à l’équipage. C’est Apollo 16.

A la fin de l’année, les discussions de paix avec le Vietnam du Nord échouent et les hostilités reprennent de plus belle. Une fusée est lancée pour la lune. C’est Apollo 17. Pour faire plus spectaculaire, le lancement se fait de nuit. La mission se termine bien le 11 décembre 1972. Pendant que les Américains fêtent le retour des astronautes, les B-52 écrasent les Vietnamiens sous des tapis de bombes. L’opération Linebacker II implique plus de 200 avions B-52 et commence le 18 décembre 1972.

 

Tapis de bombes. Spécialité US durant la guerre. Ici opération Linebacker II

Quelques semaines plus tard, un accord de paix est signé au Vietnam et la guerre touche à sa fin. Plus personne n’entend alors parler des missions Apollo. Même celles qui ont été programmées et financées sont envoyées aux oubliettes.

A notre époque, la Station Spatiale Internationale tourne à moins de 400 km de la terre. Les navettes orbitaient entre 200 et 300 km d’altitude sauf quand elles allaient à la Station Spatiale Internationale. La NASA prétend qu’entre fin 1969 et début 1972, elle a envoyé 7 missions vers la lune dont 6 ont pu atterrir. Par la suite, la totalité des enregistrements audio et vidéo (700 caisses contenant 13000 bobines) ont été égarées ! Egarés aussi les plans, les mesures et tous les documents techniques des missions. Même l’original de la fameuse première marche de l’homme sur la lune a été égaré alors que, semble-t-il, il représente un pas de géant pour l’humanité.

Plus tard, Nixon a été viré de la présidence. Même d’après les standards de l’establishment US, il a été jugé trop crapuleux et reste comme une tare dans l’histoire de la Maison Blanche.

En attendant, des milliards ont été engloutis dans les projets Apollo qui n’ont laissé comme trace que des images très discutables et la bonne parole de la NASA. Les projets ont très probablement servi à financer la guerre et des opérations secrètes au Vietnam.

This entry was posted in MAGOUILLES and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *