Ecologie : le Train de la Honte

Les humains, c’est comme les animaux. Ils ont besoin d’un espace vital qui varie d’un individu à l’autre. L’aquarium pour poisson rouge n’a pas la même taille que celui pour requins. Il y a des gens qui vivent dans une chambre de bonne et d’autres qui possèdent une piste d’atterrissage sur leur ile privée. Celui qui habite dans un réduit n’a pas de plans pour l’humanité. Au contraire, celui qui se prend un embouteillage en allant prendre son jet privé pense qu’il y a trop d’humains. Il pense même qu’ils pullulent et que leur nombre est hors contrôle. Si on rasait une ville comme Paris, on pourrait construire presque une demi-douzaine de châteaux (c’est pas grand Paris), un grand terrain de golf et on ferait de magnifiques party sur le bord de la Seine. Ca serait bien sauf qu’ils se multiplient sans arrêt. Il y a la mort aux rats, mais il en faudrait des tonnes et ce n’est pas dit qu’ils vont en manger. Alors on invente l’écologie pour ces animaux nuisibles.

L’écologie a l’air de partir d’un bon sentiment, mais en fait, c’est juste un business qui permet a une minorité de faire des milliards avec votre argent. Protéger la nature dites-vous ? Fumez ! Dans un monde qui a perdu son âme, rien ne se fait autrement que pour de l’argent. Tenez, un hors sujet rapide, l’émancipation de la femme. A partir des années cinquante, les meufs sortent bosser. Elles sont libres non ? La liberté par le travail. Le travail qui rend libre. Ca dit des choses ça non ? Elles n’étaient pas libres avant ? Vous avez vu les dessins de Coco Chanel dans les années trente ? Vous pensez qu’elle avait besoin d’émancipation par le travail la femme ? Non, la femme a du sortir travailler parce que l’argent que gagnait le male ne suffisait plus. Puis, il a fallu que les enfants s’émancipent et se mettent aussi au taf. Puis, il a fallu que tout ce monde s’endette pour joindre les bouts. Vous y voyez une grandeur ? Il n’y que de l’esclavage habillé.

L’écologie vous suggère de vous suicider pour sauver la nature. Soit, admettons, mais dans ce cas qui doit se suicider en premier : celui qui vit dans un bocal ou celui qui vit dans un aquarium de trente millions de litres ? Quelle mort rendra le plus d’espace à la nature ?

Pourquoi un lundi matin je peste contre l’écologie ? Juste un fais divers si symptomatique de cette race de sauveurs de planète. Savez-vous qu’entre le Canada et les USA il y a un train de marchandise qui fait des allers-retours sans jamais décharger ? En 15 jours, durant l’été 2010, il a traversé 24 fois la frontière.  L’operateur, CN Rail, ne faisait que suivre les instructions du client et déplaçait le train à sa demande. Ils se sont fait la gentille somme de 2.6 millions de dollars canadiens au passage [source]. Le fameux client, s’en a fait bien plus encore. Comment ? Le train était plein de biocarburant qui appartenait à une société de trading. Ils le faisaient aller et revenir parce que chaque fois qu’il passait la frontière, ils gagnaient de l’argent. Le gouvernement US, dans son extrême sagesse, subventionne les compagnies qui importent ou exportent du biocarburant en fonction des quantités qui traversent la frontière. La frontière dites-vous ? Alors voila, ils remplissent un train et le font aller et revenir. C’est pas très bio ça ? En attendant, le gars qui part travailler le matin doit payer des taxes énormes sur son carburant pour sauver la planète. En fait, cet argent va directement dans les poches de sociétés sans scrupules et des hommes politiques qui leur ouvrent le chemin : ni plus, ni moins. L’Occident c’est le Tiers Monde avec un peu de décorum. Les tiers-mondistes, c’est pas qu’ils sont corrompus, c’est qu’ils sont moches. S’ils pouvaient se laver un peu, on les traiterait moins de terroristes.

Allez, je sors. J’ai l’impression d’être odieux ce lundi matin.

This entry was posted in BILLETS and tagged , , , , , , , . Bookmark the permalink.

2 Responses to Ecologie : le Train de la Honte

  1. Haucourt says:

    Les écolos sont bien loin de l’Ecologie… la vraie.

  2. Chrys says:

    En cherchant des infos en français, je suis tombé sur une autre magouille montée par la même compagnie : http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/transports/201212/01/01-4599806-transport-international-de-biodiesel-une-fraude-fait-des-vagues-jusqua-quebec.php

    Je boycotte les agrocarburants autant que faire se peut depuis des années. On utilise des terres agricoles pour produire du carburant, c’est totalement inadmissible. Je découvre aujourd’hui les producteurs magouillent, ce qui ne devrait pas m’étonner…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *